au cabanon des pescaire lilien

Une journée sur l’île des Fontanelles à L’Isle-sur-la-Sorgue au cabanon de la Counfrarié di pescaire lilen

C’est par une journée estivale qu’une trentaine de membres de l’association Mémoire ont été accueillis sur l’île des Fontanelles, à L’isle-sur-la-Sorgue, à la porte du cabanon de la Counfrarié di pescaire lilen par Alain Nicolas, ancien président, Sauveur Romano, secrétaire, et Alain Prétot, membre et constructeur de Négo- Chin.
En préambule, Hélène Clément, membre du bureau de Mémoire, a lu le message de Daniel Morin, président, retenu par ses activités professionnelles.
Puis la porte emblématique en bois aux couleurs de la counfrarié s’est ouverte, et là ce fut un émerveillement. Nous avons découvert un endroit paradisiaque par un petit pont en bois avec de part et d’autre des Négo-Chin sous les ombrages d’arbres séculaires.
Ensuite, les confrères, tout en faisant le tour de l’île, nous ont présenté différents engins utilisés sur la Sorgue pour la pêche d’antan ainsi que leur maniement : le carrelet, le filet araignée, le filet épervier, la pêche au bouchon, la fichouire à sept branches, la pêche à la bouteille, la nasse à truite… ainsi que la faune aquatique de la Sorgue, rivière de première catégorie : Truite fario, ombre, veyron, sophie, anguille, lamproie, épinoche, loche…
Enfin, les Pescaire nous ont offert un baptême de Négo-Chin (noie-chien), barque traditionnelle en bois à fond plat typique de la Sorgue autour de l’île. C’est par un véritable ballet flottant de Négo-Chin que s’est achevée cette matinée.
Diplômes en mains, les uns s’exerçaient au jeu du saquet, les autres admiraient le musée éphémère sous l’auvent du cabanon, avant de déguster un copieux apéritif précédant un succulent repas préparé par les dames pescaire – très bonnes cuisinières – et servi sous les ombrages d’une végétation luxuriante.
Avant le fromage, les pescaire se sont regroupés pour chanter « La coupo santo » suivie jusqu’à la fin du banquet par quelques morceaux choisis appréciés de tous dont bien sûr une évocation de René Char, le grand poète de L’Isle-sur-La-Sorgue.
Ainsi, nous avons vécu une journée exceptionnelle et tout à fait inédite, dans un cadre unique au bord de la Sorgue en compagnie de pescaire généreux et d’une extrême gentillesse qui ont tout fait pour nous être agréables. Nous vous disons simplement merci pour votre accueil comme l’a souligné Jacqueline Barthélémy, membre du bureau, dans son mot de la fin. Nous n’oublierons jamais cet agréable moment passé en compagnie de la Counfrarié di pescaire lilen.